Claudia Sorokina / Philippe Coromp

Programme

La rencontre au conservatoire de deux artistes venant d’univers musicaux différents aboutit à la création d’un duo dans lequel chacun exprime sa liberté d’inspiration et d’interprétation.

Notes bleues, improvisation, arrangement…au service d’une musique partagée.

Un répertoire autour de Pergolèse, Vivaldi, Giordani… avec Claudia Sorokina , chanteuse lyrique soprano et Philippe Coromp, pianiste de Jazz

Distribution

Teaser

Pour tout renseignement supplémentaire,

tarif, disponibilités, fiche technique: contacter

Aurélia O’Leary 4tet

Aurélia O'Leary 4tet

Aurélia O’Leary, artiste atypique, créative, enflammée, une voix de contralto aux textures colorées. 

Le Québec l’a vu naître, la Provence l’a vu grandir, c’est à Aix en Provence, Crest et Paris qu’elle fera des rencontres artistiques déterminantes pour son art. 

Le jazz, la liberté qu’il porte, deviendra sa voix et son inspiration… 

Sa carrière européenne débute en France avec quelques télévisions majeures comme Taratata, Ça se discute… 

Elle remporte le concours du Festival de Jazz de Crest avec son équipe: Philippe Coromp au piano, Eric Surmenian à la contrebasse et Fredéric Ménillo à la Batterie. 

Première partie du légendaire Henri Salvador,
la FNAC la sélectionne dans la série «Agitateurs de nouveaux talents». 

À Paris elle sera entourée d’illustres musiciens avec qui elle développera une solide collaboration : Moreno, Louis Winsberg, Pierre de Bethman, Pierre-Alain Goualch, Thierry Arpino, Stéphane Huchard, Marc Berthoumieux 

Elle se produira très régulièrement dans les clubs de jazz Parisiens comme le Sunset, Baiser Salé, Sunside… 

Son périple ne s’arrêtera pas là, elle se produira en France et en Europe avec un répertoire de standards de jazz mais toujours actualisés. Elle enregistre un premier album auto-produit électro- jazz de ses compositions avec le talentueux Pierre–Alain Goualch

‘Provisoire’.
De retour au Québec en 2003, elle s’entoure de très bons musiciens et est rapidement active sur la scène locale. Elle y enregistrera cinq albums salués par la critique, tous distribués par Select;

Allume, 2009, Rendez-vous, 2010, Plus dans ma tête, 2013, Album de standards jazz éponyme 2015, Vertige 2019.

Elle participera à plusieurs reprises aux Francofolies de Montréal et fera une splendide prestation à l’émission de télévision québecoise «Belle et Bum» et Studio 12 (télévision de Radio Canada).

On l’a vu sur les scènes des clubs de jazz de Montréal régulièrement, aussi sur la légendaire scène du Festival de Jazz de Montréal en juillet 2016

Au Jazz Fest de Rimouski, septembre 2016 Au Festivoix à Trois-Rivières, été 2016

À nouveau en 2019 en prestation live au Festival international de Jazz de Montréal sur la scène de Radio Canada diffusée en direct.

Chroniqueuse régulière depuis des années à l’émission Quand le jazz est là aux côtés de Stanley Péan sur les ondes de Radio Canada.

Quelques extraits de presse:

Voici un disque qu’on sort de la pile ….Une artiste singulière, qui fait naviguer ses imaginaires
en toute intimité sur des accents de folk en intégrant des instruments du monde, des phrasés de jazz et même des vocalises orientales. ….Elle chante aérien, parle et joue dans son chant, occupe l’espace entre les deux, fait glisser des notes, multiplie sa voix. Dans les sons qu’elle trouve, les époques se confondent parfois avec les boucles de la génération actuelle….Elle est demeurée longtemps en France. La voilà prête pour franchir une nouvelle étape. Yves Bernard pour Le Devoir

« Aurélia O’Leary est mon coup de foudre musical de la semaine! J’aime sa pertinence, l’humour détaché de ses textes, le velouté de sa voix. Il y a beaucoup de douceur autant dans les hautes notes que les plus claires. J’aime ses mélodies accrocheuses. C’est définitivement une fille à suivre, son répertoire est riche et original. Une interprète très expressive ! » -Francine Grimaldi, Samedi et rien d’autre, Ici Radio-Canada Première 

L’auteure-compositrice-interprète née en Gaspésie et élevée dans le Midi de la France a été révélée à l’automne par Espace Musique et Planète Jazz qui ont vite adopté ses chansons originales, mélange brillant de jazz et de folk acoustique,…. Aurelia O’Leary en impose, sans ostentation, avec sa voix souple et assurée au timbre peu usuel, ses textes empreints d’humanisme et d’onirisme bien personnels et ses mélodies envoûtantes, arrangées avec sobriété et bon goût. Assurément, ce qu’elle «allume» ici n’est pas un feu de paille.

De retour en France depuis quelques mois elle retrouve ses complices de l’époque avec qui elle monte des projets… à suivre…

Teaser

Distribution

Aurélia O’Leary : Chant, Composition

Philippe Coromp : Piano

Nghia Duong : Contrebasse

Fred Mennillo : Batterie

Philippe Coromp

Philippe Coromp

Pianiste, Compositeur, Contrebassiste
Titulaire du Diplôme d’Etat pour l’enseignement du Jazz et du Pea Jazz.

Il enseigne aux Conservatoires d’Aix-en-Provence et d’Avignon et à l’Iesmd. Il a enseigné au Cfmi et au Conservatoire de Perpignan.

Il se produit régulièrement sur scène dans des clubs de Jazz de sa région (Pelle Mele, Ajmi, Cité de la Musique, Cri du Port, Espace Julien, Hot Brass…) mais également à Paris (Théâtre de Cluny, Sunside…) ainsi que dans des festivals de Jazz (Barcelonnette, Rouen, Bayeux, Nîmes, Jazz Vocal Festival de Crest, Festival de Jazz d’Aix (1ere partie Ahmad Jamal) avec l’Octet de J.F Bonnel, Musique dans la rue (Aix)…).

Lors de ces concerts, il a joué avec de nombreux musiciens parmi lesquelles on peut retenir: Roger Nikitoff, Robert Petinelli, Christophe Marguet, François Méchali, Éric Barret, Daniel Huck, Thierry Péala, Piedric Pedron, Guillaume Naturel, Serge Lazarevich, François Laudet, Mariannick St Ceran…

Il crée en 1995 le Trio ”Effigie” avec Eric Surmenian et J.C”Ticok” Proserpine et enregistre un CD (Sélection CD Jazz Hot 97). Il participe à des émissions de radio et télévision: direct à France Musique en duo avec Christian Bon, TMC émission ”Sud” avec Isabelle Carpentier 4tet, France 2 avec Aurélia O’Leary. Il compose une musique de ballet (1985) et co-écrit la musique du film ”La Grande Vie” de P. Dajoux (2000). Il participe en tant que Pianiste ou Contrebassiste à l’enregistrement de différents CD (Scatsy, P.Gueyrard, E.Marsh, E.Bourgeois).

Dernier CD en 2013 : Adelphi Trio avec Fred Mennillo et Pierre Fenichel (compositions personnelles), émission et diffusion du CD sur France Musique et Radio Canada.

Depuis 2014 : Contrebassiste dans l’Orchestre de chambre « Les Archets du Roi René », 1ere Partie de Michel Legrand avec Cathy Heiting au mois d’Aout 2015 au Cassis Jazz Festival. Pianiste Soliste: Concerts Duke Ellington Symphonic pour Orchestre symphonique dirigé par Jean Philippe Dambreville et Big band au Conservatoire d’Aix en Provence en 2015 et 2016.

Nghia Đường

Né à Hanoï en 1990, Nghia découvre la guitare et le chant à 14 ans principalement en autodidacte. C’est en 2014 qu’il décide de se consacrer entièrement à la contrebasse, instrument avec lequel il s’identifie particulièrement.

Installé depuis 2017 entre Aix-en-Provence et Marseille, il participe activement dans plusieurs formations aux esthétiques variées, du jazz à la pop en passant par la chanson française et les musiques improvisées (LMN Trio, Virago, Elise & Moi, Pao Project, Jazz & Java, Djazikistan, Harlem Serenaders). Sa curiosité l’a également amené à collaborer avec des artistes des milieux de la danse et des arts visuels. Il dirige actuellement le Kinship Orchestra, big band pour lequel il signe les compositions et arrangements.

Fred Mennillo

Il a obtenu une médaille d’or à l’unanimité de la classe de Jazz  Guy Longnon en 1992.
Il a enregistré de nombreux disques de Jazz, notamment avec Christian Bon, Philippe Festou, André Jaume, Pierre Gueyrard,
Il a joué aussi avec Eric Barret , François Mechali , François Chassagnite, Larry Schneider, Julien Armani, Benoit Paillard, Franck Lamiot, Raphael Imbert, Henri Florens…
Ce musicien de jazz, joue dans tous les clubs du sud de la France. Son envie de transmettre est aussi forte que son envie de jouer…il est formateur au CFMI et enseigne en école de musique la Batterie et les percussions Africaines.

Love For Sale

J'Allume

Vertige

My Funny Valentine

Pour tout renseignement supplémentaire,

tarif, disponibilités, fiche technique: contacter

aureliaoleary@yahoo.ca

Concert – Du Jazz Pour Prevert

Programme

Iconoclaste, homme libre, surréaliste, anticonformiste. Prévert, avec son goût de l’enfance et la fraîcheur de sa pensée, nous fait du bien et nous réveille !

Ses mots ont trouvé un coin chaud dans nos têtes depuis bien longtemps. Mais attention, il en a encore plus d’un dans son sac !

Poète de l’après guerre, figure de St Germain des Près, Prévert s’inspirait des copains, des gens du bistrot, des amours et… des ratons laveurs ! Son écriture lui ressemble, elle bouscule les conventions en ponctuant de poésie sa soif de liberté et son amour de la nature et des Hommes.

Pierre Gueyrard dit et chante ces mots qui sont un peu les siens, accompagné par Philippe Coromp et Fred Mennillo, jazzmen chevronnés.

C’est dans une ambiance club de Jazz que vous allez entendre et redécouvrir ces textes et poèmes. Un club de Jazz sur les murs duquel serait tagué :

« La poésie… c’est un des plus vrais, un des plus utiles surnom de la vie ! » (J.Prévert)

Distribution

Pierre GUEYRARD  est ici narrateur et chanteur.

Piano : Philippe Coromp
Batterie : Fred MennilloBonjour

Teaser

Barbara Jacques Prévert. (Musique Philippe Coromp)

Pour tout renseignement supplémentaire,

tarif, disponibilités, fiche technique: contacter

Concert – Suites pour flûte et trio jazz de Claude Bolling

Programme

Extraits des
Suite n°1 de Claude Bolling pour flûte et piano
Suite n°2 de Claude Bolling pour flûte et piano
réinterprétées plus librement par le trio

Distribution

Flûte : Soizic Patris de Breuil

Piano : Philippe Coromp
Batterie : Fred Mennillo
Contrebasse : Olivier Lalauze

Après la composition en 1972 de la « Sonate pour deux pianistes », le flutiste Jean-Pierre Rampal commande à Claude Bolling une oeuvre associant son style de flûte classique au piano jazz.
Cette suite n°1 qui s’inscrit dans le style du « Croosver Music » est restée à sa sortie en 1976, pendant 2 ans, au hit parade américain.
Après avoir obtenu le disque d’or pour cette 1ere suite, dix ans après Claude Bolling a écrit une 2ème suite.
« La difficulté », disait-il « était d’être suffisamment différent tout en prolongeant la tradition stylistique de la première Suite »
Avec seulement de brefs emprunts thématiques à la première Suite, la seconde abonde de tendresse, d’humour, de sensibilité et de joie de vivre.

Baroque & Blue (1ère Suite)

Pour tout renseignement supplémentaire,

tarif, disponibilités, fiche technique: contacter

philippe.coromp@orange.fr